Trilogy Legion Wallonie, Addendas

Discussions on the foreigners (volunteers as well as conscripts) fighting in the German Wehrmacht, those collaborating with the Axis and other period Far Right organizations. Hosted by George Lepre.
encyclo-collaboration
Member
Posts: 160
Joined: 09 Jun 2016 14:47
Location: France

Trilogy Legion Wallonie, Addendas

Post by encyclo-collaboration » 06 Mar 2021 13:36

For all the buyers (or not!) of my trilogy about collaboration in Wallonia (available on Amazon only : https://www.amazon.com/dp/B0851LLZH9 ), here is the addendas informations, that are released since ...
Enjoy :welcome:


Nouvelles biographies ou rénovées :
• Henri DUMONT (Ustuf., biographie rénovée du volume 1)
• Serge Le GORLOIS (Uscha., biographie rénovée du volume 2)
• Edouard HUBOT (Uscha. Biographie rénovée du volume 2)
• Victor De SAULNIER (Stmm., biographie rénovée du volume 3)
• Michael von TOURTCHANINOFF (Ostuf., biographie inédite)


Henri DUMONT

SS-Frw. Untersturmführer
Sous-lieutenant / Leutnant (G.W.)


Henri Dumont est né le 27 juillet 1922 à Ganshoren, près de Bruxelles. Militaire de carrière dans l’armée Belge, où il passe successivement caporal, sergent et candidat sous-lieutenant de réserve. Après la campagne de 10 jours, il est libéré le 18 juin 1940. Sans travail, il entre dans l’industrie du charbon, préférant cela au travail volontaire en Allemagne. Peu fait pour ce genre de travail, il s’engage au Secours d’hivers de Koekelberg.
Le 8 décembre 1941, il rentre dans la Garde Wallonne où il devient sous-lieutenant d’administration. Après être passé par Ath et la caserne de Namur, il est affecté à l’état-major de la Garde Wallonne à Bruxelles. Il aurait préféré servir dans la Légion Wallonie par idéal antibolchévique, mais son état de santé ne lui a pas permis de prendre un service plus actif. Il semble avoir participé lui-même à plusieurs opérations et arrestations dans la région de Frasnes-les-Buissenal où plusieurs ont été déporté en Allemagne. Il fuit en Allemagne a la libération et est versé dans la 28ème division SS « Wallonien » en octobre 1944, sans assignation précise1.

1 Source : journal belge du 7 juin 1946.


Serge LE GORLOIS

SS-Frw. Unterscharführer
Commandant de Flamme des Formations de Combat


Promotions :
Caporal / Gefreiter
SS-Frw. Sturmmann : 01.06.1943
SS-Frw. Rottenführer : 1944
SS-Frw. Unterscharführer2


Serge Le Gorlois est né le 9 juin 1908 à Petrograd, en Russie. Secrétaire de collège. Il dirige le bureau II de l'état-major F.C du IIème Etendart (en juin 1941), avec le grade d’Enseigne. Il dirige le bureau de recrutement pour le Corps franc Wallonie (puis Légion Wallonie) à Charleroi en juillet 1941. Sert lui-même à la Légion Wallonie d’août 1941 à juillet 1942, à la compagnie d’état-major3.
Passe chef du Département Direction de la la Section B (administration) dà l’état-major des F.C (cité à ce poste en novembre 1942), avec le grade de Commandant de Flamme. Il démissionne en mars 1943, en même temps que le chef Constant. Inscrit dans les cadres de la Sturmbrigade, et listé comme rattaché à la Dienstelle Jungclaus (affecté à la Wallonische Stabskompanie) à la date du 01.01.1944, comme Sturmmann. Incorporé à la division Wallonie en octobre 1944, au grade de Rottenführer4.
Condamné à mort par contumace par le Conseil de guerre de Charleroi le 12 mars 1947.

2 Source : un bulletin de renseignements du Ministère de la Défense Nationale daté de juillet 1945.
3 Source : correspondance de l’auteur avec Theo Verlaine.
4 Selon l’Encyclopédie d’Eddy De Bruyne il fut officier dans la Garde Wallonne en 1944, mais on ne trouve aucune trace d’une telle affectation. De plus, si il avait été officier dans cette formation, on peut présumer qu’il aurait été versé à la division Wallonie avec le grade minimum d’Oberscharführer… Or, il n’était que Rottenführer au 2 novembre 1944.


Edouard HUBOT

SS-Frw. Unterscharführer
Chef de Cercle (Rex-Dinant)
Hubot Edouard.jpg
Promotions :
Légionnaire / Soldat
Caporal / Gefreiter : mars 1943
SS-Frw. Sturmmann : 01.01.1944
SS-Frw. Unterscharführer


Edouard Hubot est né le 14 février 1900 à Falmignoul (province de Namur). Rexiste depuis 1936, il exerçe la profession de géomètre du cadastre. Au début de l’Occupation, il fut nommé chef de l’arrondissement de Rex-Dinant et supervisait ainsi huit groupes locaux (Jemelle-Rochefort, Dinant-Sud, Ciney, Beauraing, Gedinne, Bièvre, Dinant-Centre et Yvoir). Il présida également le cercle Rex-Philatélique de Namur-Dinant et fit activement du recrutement lors de la mise sur pied de la Brigade Motorisée de Rex.
Engagé à la Légion Wallonie le 29 juillet 1941, il fit partie du premier contingent de volontaires wallons pour le front de l’Est. Après une rapide instruction au Regenwurmlager, il gagna la ligne de front et participa aux terribles combats de Gromowaja Balka. Il fut notemment facteur du bataillon. Atteint de fièvre, il fut évacué dans le Brisgau. Après une convalescence en Belgique, il retourna à Meseritz le 15 juillet 1942 où il fut réformé (mais pas démobilisé) pour raisons médicales (novembre 1942).
  Rentré au Pays, il suivit un stage de dix jours à L’Honneur Légionnaire au printemps de 1943 puis installa et prit la tête d’un bureau de cette organisation à Dinant. Le 1er janvier 1944, il fut rattaché au SS-Hauptamt-Wallonische Stabskompanie der Waffen-SS auprès de la Dienststelle SS-Gruppenführer Jungclaus (avec le grade de SS-Sturmmann). Il fut un indicateur très actif pour le compte des bureaux de la Sipo-SD de Charleroi et de Dinant (et participa également à plusieurs opérations sur le terrain avec cette même police). Décoré de la KVK II et de la médaille Winterschlacht im Osten. A la fin de l’Occupation (juillet-août 1944), alors qu’il dirigeait le bureau de L’Honneur Légionnaire à Mariembourg, il organisa l’évacuation des Rexistes avec l’appui de la Kommandantur de Dinant.
Organise la fuite des rexistes locaux en septembre 1944. Après son départ pour l’Allemagne, il reprit du service au sein de la Sturmbrigade « Wallonien » le 5 septembre 1944 (affecté aux transmissions). Il sera promu sous-officier à une date inconnue5. Il fut fait prisonnier par les Alliés le 2 mai 1945.
Condamné à mort par le Conseil de guerre de Dinant du 3 avril 1946, il verra sa peine commuée en travaux forcés à perpétuité par arrêté Royal du 27 août 1951. Pendant son procès, il ne nia pas ses agissements et n’hésita pas à s’accabler à plusieurs reprises pour épargner à ses subordonnés le courroux de la Justice belge6.

5 Il était encore caporal au 2 novembre 1944.
6 Biographie tirée du site lederniercarrehautetfort.com

Hubot Edouard et Lambert Roger.jpg
Hubot (right) with the F.C member Roger Lambert
Hubot Edouard, automne 1944, transmissions.jpg
Hubot, on the right, autumn 1944, transmissions company



Victor De SAULNIER

SS-Frw. Sturmmann
Desaulnier avant la guerre.jpg
Victor Joseph Marie De Saulnier7 est né le 20 août 1897 à Bruxelles. Engagé volontaire en 1917. Propriétaire d'une école de coiffure à Gand (au moins 50 élèves), il forme également ses élèves à créer leur propre salon. Ami de Degrelle (qu'il admirait, malgré qu'il soit bien plus jeune). Engagé à la Légion Wallonie du 8 août 1941. Démobilisé quelques semaines après, devient chef du bureau de recrutement de Tournai, puis celui de Virton, en octobre 1943.
Reste toutefois inscrit dans les cadres de la Sturmbrigade, et listé comme rattaché à la Dienstelle Jungclaus à la date du 01.01.1944, comme Schütze. Membre d'un groupe de rexistes mécontents ayant eu pour projet d'assassiner Degrelle, début 1944. Il enverra ses deux filles comme travailleuses en Allemagne8. Versé à la division Wallonie à l'automne 1944, il est muté le 25 novembre 1944 au régiment « Kurt Eggers » (il est alors Sturmmann).
Condamné à mort par la justice belge et ses biens confisqués, il a droit à un second procès, qui le condamne aux travaux forcés à perpétuité9. Il vivra dans la pauvreté à Ixelles, vendant des piquets pour les parkings. Décédé le 5 juin 1976 à Ixelles10.

7 Son nom est souvent écrit « Desaulnier » dans la documentation SS d'époque. Son petit-fils confirme « De Saulnier » (correspondance avec l'auteur).
8 L'une d'elles travailla pour l'Organisation Todt en Normandie, notamment au château de Ferrières (appartenant aux Rothschild).
9 Durant son premier procès il n'ouvre pas la bouche tout du long. A l'annonce du verdict il s'exclame en langue flamande ! La cour pensa alors qu'il n'avait rien compris du déroulement de l'audience, et il put ainsi obtenir second procès.
10 Source : correspondance de l'auteur avec un petit-fils de De Saulnier, qui a étoffé cette biographie.
Desaulnier portrait (1).jpg



Michael von TOURTCHANINOFF


Waffen-Obersturmführer der SS


Michael von Tourtchaninoff est né le 28 juin 1896 à Kiev (aujourd'hui en Ukraine). Russe blanc émigré en Belgique après la révolution bolchevique. Arrêté le 10 mai 1940 comme « sympathisant nazi ». Après sa libération, il devint interprète à la Sipo-SD de Liège.
Passe en Allemagne en juin 1944, il sera intégré au SS-Grenadier-Ausbildungs und Ersatz Bataillon 36 de la division Wallonien en octobre ou novembre 194411, probablement comme instructeur, au grade d'Obersturmführer12. Le 8 janvier 1945 il est muté SS-Hauptamt (Amtsgruppe D), à la Leitstelle Russland, Vlassov Aktion, comme officier supérieur de liaison entre la SS et l'armée Vlasov.
Décédé le 8 janvier 1969 à Genève, en Suisse.

11 Il est nommé « von Turtschaninoff » dans les documents officiels allemands. On sait que De Tourtchaninoff avait insisté pour avoir cette orthographe germanisée.
12 Cité Waffen-Obersturmführer et non SS-Obersturmführer dans le document officiel où il apparait.


Officiers Légion Wallonie :

Raymond BUY
-Affecté hilfarzt (médecin) au camp de Sennheim le 13 mai 1944, il est affecté à la division Wallonie à compter du 29 septembre 1944.

Léon CLOSSET
-A compter du 1er janvier 1944 il dépend de la Dienstelle Jungclaus (il détient alors le grade d'Untersturmführer)
-Promu Ostuf. entre janvier et le 11 juin 1944 date où il est libéré du service Waffen-SS (cité à ce grade dans un document administratif SS).

Robert DENIS
-Affecté au personnel civil de la Dienstelle Jungclaus, il est libéré du service dans la Waffen-SS le 19 mai 1944 (il est Unterscharführer).

Félix FRANCQ
-Réactivé dans la Waffen-SS au 20 janvier 1944, assigné à la Stakskompanie Jungclaus, comme Sturmmann. Il sera promu officier en juillet13.

Marcel JAYÉ
-Il vécut en Italie jusqu'en 1955, date où il émigre au Venezuela, à Caracaya. Il y meurt en 198114.

Georges LAMBRICHT
-Il reprendra du service ultérieurement, affecté à la Dienstelle Jungclaus à compter du 20 janvier 1944, comme Oberscharführer (alors qu'il était aspirant du temps de la Heer).
-Passe à la division Wallonie en octobre 1944 (toujours comme Oscha.).

Oscar MATHIEU
-Il ne fut que Sergent / Unteroffizier, et non pas Obersturmführer (Il est cité Ostuf. dans la liste des officiers de « For Rex and for Belgium » - nommé « Mahieu » par erreur - d'Eddy De Bruyne. Il s'agit d'une erreur, et d'une confusion avec « Jules Mahieu ». Source : correspondance avec Eddy De Bruyne. Il a donc sa place dans la partie II.
-Il reprend du service dans la Dienstelle Jungclaus à partir de janvier 1944 (il est alors Uscha.)


Officiers SD :

Marcel VERVLOET
-Il fut rattaché administrativement à la Dienstelle Jungclaus à compter du 20 janvier 1944, au grade d'Hauptscharführer.


Officiers du RAD :

Lucien DEVAUX
-Libéré du service dans la Waffen-SS le 19 mai 1944, passe au service du STW.


Officiers NSKK :

Pierre VIELLEVOYE
-Son nom véritable est bien « Pierre Jean Séverin Viellevoye », et non pas « Pierre Lucien Vielvoye ».
-Condamné par contumace par le Conseil de guerre de Liège le 26 mai 1946.


Sous-officiers & soldats (volume 2) :

Martial BONNET
-Il était de fait rattaché au SS-Hauptamt D à partir de juin 1943. Il semble avoir regagner la Sturmbrigade le 5 mai 1944 (au moins pour un temps), au grade d'Uscha., mais il est possible qu'il occupe ce poste jusqu'à la fin de la guerre15.

Omer CAUDRON
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944.

Corradino DAMIANI
-Né le 31 mai 1913.

Fernand DENIS
-Intégré à la division Wallonie en octobre 1944.

Léon DUPONT
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944

Jules FUNKEN
-Intégré dans la division Wallonie en octobre 1944 (toujours comme simple soldat).

Jean FURNELLE
-A noter qu'à compter du 2 décembre 1944 il est affecté au bataillon de dépôt de la division (il est alors Unterscharführer).

Sylvain JADOUL
-Il ne fut sans doute qu'Uscha. (cité à ce grade au 15 novembre 1944).

Florent LENOBLE
-Libéré du service dans la Waffen-SS le 19 mai 1944 (il est alors Sturmmann).

Servais MASSET
-Après la guerre il fit le métier d'électro-mécanicien, à Hingeon. Il trouva la mort dans un accident de la route avec un camion à Eghézée, en 1989.

Paul MEZETTA
-Expulsé de Kienschlag le 30 juin 1944.
-Errata : il détenait le grade de Standarten-OberJunker16, il a donc sa place dans la partie I (officiers).

Pascal MINET
-Incorporé à la division Wallonie en octobre 1944, au grade d'Unterscharführer.

Pierre MOREAU
-Paul Moreau (frère de Jean Moreau et de Pierre Moreau), né le 28 novembre 1928, est décédé le 11 novembre 1951, et enterré à Sint-Pieters-Leeuw (Belgique) où se trouve encore actuellement sa tombe. Il n'est donc pas décédé en 1945 en Poméranie. Ces informations sont vérifiables en consultant les archives de l'Etat civil belge.

Ernest NILE
-Muté à l'Ersatzkommando Wallonien à compter du 1er juillet 1944 (il est alors Oscha.).

Roger PIGEON
-Né le 30 août 1921.
-Dépendant de la Dienstelle Jungclaus. Libéré du service dans la Waffen-SS le 19 mai 1944 (il détient alors le grade de Rottenführer), il passe sans doute au service du R.A.D.
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944, toujours au même grade.

Jean PIRMOLIN
-Versé à la division Wallonie à l'automne 1944, il semble avoir été rétrogradé, car à la date du 15 novembre 1944 il n'est plus que simple Schütze.

Pierre von SACHNOWSKY
-Son nom véritable est « von Sachnowsky », et pas simplement « Sachnowsky ».
-Affecté à la Dienststelle Jungclaus à compter du 20 janvier 1944, comme Oberscharführer.

Marcel De TOURTCHANINOFF
-Errata : il est en fait décédé le 24 août 2008 à Amalie-les-Bains-Palalda (Pyrénées-Orientales).

Raoul VERHIEST
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944


Sous-officiers & soldats (volume 3) :

Maurice BAUDOUX
-Muté à l'Ersatzkommando Wallonien à compter du 1er juillet 1944 (il est alors Sturmmann).
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944 (il est alors Rottenführer).

Louis BRIGODE
-Un temps affecté à la Dienstelle Jungclaus, il est transféré au bataillon de dépôt de la Sturmbrigade le 22 juillet 1944 (il est alors Uscha.).

Jean BUCQUOY
Transféré de la Dienstelle Jungclaus au bataillon de dépôt de la Légion le 22 juillet 1944.

Gustave DEFAUX
-A compter du 20 janvier 1944 il dépend de la Dienstelle Jungclaus (il est alors simple Schütze).

Maurice DETHIER
-Né le 16 avril 1922.
-Un temps affecté à la Dienstelle Jungclaus, il est libéré du service Waffen-SS le 19 mai 1944 (il est alors Rottenführer).

Alfred EVRARD
-Né le 13 août 1921.
-Muté à l'Ersatzkommando Wallonien à compter du 1er juillet 1944 (il est alors Uscha.)

Albert GHYOOT
-Versé au bataillon de dépôt de la Sturmbrigade Wallonien le 12 septembre 1944 (il est alors Uscha.).

Jean GILSON
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944 (il est alors Sturmmann).

Paul GOFFINET
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944, comme Rottenführer.


Roger GOOSENS
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944.

Octave HEINE
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944.

-Léon JADOUL
-Versé au bataillon de dépôt de la Sturmbrigade Wallonien le 12 septembre 1944 (il est alors Sturmmann). Condamné après-guerre.

Clovis LARSIMONT
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944.

Georges LEROY
-Né le 30 juin 1904. Participe à la campagne du Caucase. Il servait au sein de la division Wallonie en novembre 1944, toujours comme simple soldat.

Jean PEETERS
-Muté à l'Ersatzkommando Wallonien à compter du 1er juillet 1944 (il est alors Uscha.)

Victor QUOISTIAUX
-Incorporé à la division Wallonie en octobre 1944, au grade de Sturmmann.

Benjamin VAN NIMMEN
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944 avec le grade de Rottenführer.

François VAN OVERSTRAETEN
-Né le 3 février 1901.
-Versé à la division Wallonie en octobre 1944

13 Il est formellement assigné au SS-Hauptamt à Berlin du 1er juillet au 1er novembre 1944.
14 Jusqu'en 2019 on ignorait le destin de Jayé, qui était porté disparu.
Un historien amateur, entré en contact avec l'auteur, lui-même en contact avec la fille de Jayé, a fourni gracieusement ces informations complémentaires.
15 Source : correspondance avec Jean-Pierre Pirard.
16 Cité à ce grade dans l'ordre de transfert de Mezetta de la Stabskompanie au bataillon de dépôt, daté du 30 octobre 1944, preuve que malgré son expulsion de Kienschlag il a finit par être promu.








NCO and soldiers attached to the Dienstelle Jungclaus from 01/01/1944 (the number near the number refer to the part of the trilogy)

Hscha.
Yves CHENOT (2)
Jean COLMAN (2)
Léon DUPONT (2)
André RENOTTE (2)
Albert VERPOORTEN (1)
Jules d'HAYER (2)

Oscha.
Charles BILTRAYS (2)
Marcel DONNERS (2)
Lucien DEVAUX (2)
Jean DEZUTTER (2)
Marc HAVAUX (2)
Octave HEINE (3)
Louis JACOBS (1)
Georges LAMBORAY (2)
Clovis LARSIMONT (3)
Paul MEZETTA (2)
Léon MOTTE (2)
Gaston ROSE (2)
Joseph PEVENASSE (1)
Raoul VERHIEST (2)

Schaf.
Omer CAUDRON (3)
Georges HOFFMANN : Né le 8 juillet 1898
Marcel LEMATRE : Né le 9 juin 1895
Raphaël NIX (2)
Raoul RASSART : Né le 12 juillet 1911
François VAN OVERSTRAETEN (3)
Charles WOUTERS (2).

Uscha.
Alex ANDREEFF (3, files d'Alexis Andreeff)
Joseph BAUJOT (2)
Raymond BERNARD (1)
Jean BOTTE : Né le 12 février 1913
Arthur CALVI (2)
Raymond CHAPUT : Né le 29 juillet 1920
Léon CREPIN (2)
Emile DARAS (2)
Adrien DASSY (2)
Virgile DELODDERE (2)
Henri DENYS (2)
Louis DIEU (2)
Marcel DOLPIERRE : date de naissance non indiquée
Raymond DREUMONT (2)
Gilbert DUGHATAU : Né le 17 août 1919
Adrien DUPUY : Né le 9 juin 1900
Florent EMSIX (1)
Omer EVERARD (2)
Albert EVRARD : Né le 13 août 1913
Henri FELDBUSCH (1)
Albert GHYOOT (3)
Roger GOOSSENS (3)
François HOBÉ : Né le 12 mars 1904
Sylvain JADOUL (2)
Franz LAURENT : Né le 31 janvier 1914

Fernand LECOMTE (2)
Jean LIENART (1)
Charles LOOSSENS : Né le 26 juillet 1891
Joseph MACHIROUX : Né le 12 juin 1898
Pierre MALISSART (2)
Albin MARIEN  (3)
Oscar MATHIEU (1 – faussement listé comme officier, « Mahieu »)
Ernest NILE (2)
Joseph ODEURS : Né le 28 juillet 1901
Gaston PAUVILLE : Né le 24 novembre 1911
Jean PEETERS (3)
Georges PIESSEVAUX (2)
Jean PIRMOLIN (3)
Edouard POOT (3)
Albert REGNARD (1)
Paul RELICK (2)
Roger ROBERT : Né le 26 février 1907
Raphaël ROORYCK (1)
Louis SARTILLOT (2)
Alphonse STEENEBRUGGEN (2)
Maurice TILMANT : Né le 12 novembre 1917
Adolphe TINANT (3)
Henri Van DAMME : Né le 24 juillet 1906
Adrien VANDENRIES : Né le 13 juillet 1903

Rttf.
Fernand DENIS (2)
Léon DESMADRYL (3)
Jean FUNFSCHILLING (3)
Aimé JAUCOT (2)

Stmm.
Maurice ALEXIS (3)
Emile BADJOU (2)
René BLONDIAU (2)
Marcel COPPIN (3)
Jean DANLY (2)
René DECLERCQ (3)
Jacques DUPONT (3)
Jean FURNELLE (2)
Lucien GAILLARD (3)
Serge LE GORLOIS (2)
Léon JADOUL (3)
Louis LAFORGE (2)
Alphonse LAURENT (3)
François LOOCKX (3)
Pierre MOREAU (2)
Jacques PEETERS (3)
Roger PIGEON (2)
Jacques POELS (1)
Victor QUOISTIAU (3)
René Van Den ABEELE (3)
Raoul WAROQUIERS (3)
Léo WERELDS (2)

Schütze
Maurice BAUDOUX (3)
Jea HASTIR (3)
Jules FUNKEN (2)
Lucien LIEGOIS (3)
Florent LENOBLE (2)
Henri MAFIT (3)
Victor De SAULNIER (3)
You do not have the required permissions to view the files attached to this post.

Return to “Foreign Volunteers & Collaboration”